Pêche à l’aimant : activité réglementée ?

Accueil Sport Pêche à l’aimant : activité réglementée ?

Une nouvelle tendance est apparue : la pêche à l’aimant. Cette technique est à mi-chemin entre la détection de métaux et la pêche. Sa simplicité, son faible coût et son accessibilité font de cette activité un nouveau passe-temps très apprécié. Mais existe t’il une réglementation en vigueur pour pêcher à l’aimant ?

Qu’est-ce que la pêche à l’aimant ?

La pêche magnétique est une nouvelle façon de pêcher. Cette méthode utilise des aimants puissants pour attirer et attraper des objets ferreux dans les eaux des rivières, des canaux ou des lacs.

A l’aide d’une corde lestée d’un aimant surpuissant pouvant tracter plusieurs centaines de kilos lancée dans l’eau, le but est de récupérer divers objets métalliques immergés. point la pêche à l’aimant se rapproche de la détection de métaux enfouis dans le sol.

Les personnes qui pratiquent cette activité vont pouvoir remonter à la surface des vélos, chariots de supermarchés, barres de fer, pièces de monnaie ou outils….mais aussi des obus, munitions, grenades ou armes.

Il arrive de trouver des matériaux inhabituels, connus sous le nom de matériaux anormaux, qui constituent une partie importante des enquêtes policières. Ils se produisent lorsque des choses rares et inhabituelles se présentent dans une enquête criminelle ou sur les lieux d’un crime. Les matériaux anormaux peuvent être n’importe quoi, des bouteilles aux armes en passant par les biens volés.

Quelle est la meilleure façon de pêcher avec un aimant ?

Lors de l’achat d’équipement, vous devez vous assurer qu’il répond aux besoins de votre projet. Vous aurez besoin d’une bonne “corde” et d’un aimant puissant. Avoir des gants va aussi de soi.

Aimant pêche magnétiqueL’AIMANT

Dans la détection des aimants, les aimants en néodyme sont l’un des meilleurs types à utiliser. Ils résistent à 50 lb de force chacun, 80 lb pour un aimant de terres rares et 100 lb pour un aimant samarium cobalt.

Il est préférable d’utiliser plus d’un aimant pour commencer. La force du premier aimant doit être élevée, de sorte qu’il donne beaucoup de force d’adhérence et de traction, par exemple 120-150 kilos est un bon compromis de départ.

LA CORDE

N’importe quel type de corde fonctionnera, tant qu’elle est suffisamment solide, suffisamment longue et suffisamment bien conçue pour plonger dans l’eau. Mais nous préconisons une longueur de 15 à 30 mètres selon votre utilisation. A noter : une corde longue vous permettra d’en couper quelques bouts sans qu’elle devienne trop petite !

LES GANTS

La douleur à la main peut être éliminée en utilisant une bonne paire de gants de bricolage. Il est aussi facile de les utiliser que de les acheter !

Il est important de rappeler la difficulté de soulever certains objets, les risques de coupures avec des trouvailles rouillées, c’est donc un point à ne pas négliger.

Pêche à l'aimant réglementation

Existe t’il une réglementation à la pratique de la pêche à l’aimant ?

Une note a été adressée par le ministère de l’Intérieur le 5 juin 2019 à tous les préfets. Elle rappelle le cadre légal de telles prospections qui précise que « bien qu’étant souvent présentée comme une dépollution bénévole des cours d’eaux, cette pratique sans autorisation de l’autorité administrative est considérée comme illégale ».

La pêche à l’aimant nécessite quelques règles simples qui vous permettent de trouver les trésors enfouis sous la surface. Cette activité qui se rapproche de la détection de métaux traditionnelle doit respecter des règles similaires :

  • sur les terrains privés (forêts, puits, étangs…), l’autorisation du propriétaire est requise. Si la recherche concerne un objet intéressant l’histoire, la préhistoire, l’art ou l’archéologie, une demande d’autorisation doit obligatoirement être adressée à la Préfecture.

  • Pour les sources d’eau comme les voies navigables, les lacs, les ruisseaux, les rivières et les canaux, il est important de connaître votre juridiction légale locale avant de vous engager et demander une autorisation préfectorale.

Téléchargez la note du ministère ici