Pourquoi se muscler le plancher pelvien ?

Accueil Santé Pourquoi se muscler le plancher pelvien ?

5/5 - (1 vote)
Le dysfonctionnement du plancher pelvien est une affection qui peut toucher à la fois les hommes et les femmes, bien qu’elle soit plus fréquente chez les femmes. Le plancher pelvien est un groupe de muscles et de tissus qui soutiennent la vessie, l’utérus et le rectum. Si ces muscles et tissus sont faibles ou endommagés, ils peuvent ne pas être en mesure de soutenir correctement les organes. Cela peut entraîner des problèmes tels que l’incontinence, des douleurs pelviennes et un dysfonctionnement sexuel. Si vous êtes une femme, il y a de fortes chances qu’on vous ait dit à un moment donné de votre vie de « contracter les muscles de votre plancher pelvien ». Mais que sont exactement ces muscles et pourquoi devriez-vous vous en soucier ? Comment renforcer son plancher pelvien ? on vous explique.

Le plancher pelvien c’est quoi ?

Le plancher pelvien est une cloison musculo-ligamentaire séparant la cavité pelvienne du périnée. Il soutient les organes pelviens, maintient la continence et aide à la fonction sexuelle.

Il comporte deux couches : la couche superficielle et la couche profonde. La couche superficielle est constituée de la peau et du tissu sous-cutané. La couche profonde est constituée des muscles releveurs de l’anus, qui se fixent sur les côtés du bassin et du sacrum. Ces muscles forment une écharpe qui soutient les organes pelviens.

Les muscles releveurs de l’anus sont innervés par le nerf pudendal. Le nerf pudendal innerve également le sphincter anal externe, responsable du contrôle volontaire des selles. Le sphincter anal interne est un muscle lisse sous contrôle involontaire.

muscle du plancher pelvien

Pourquoi se muscler le plancher pelvien ?

En ce qui concerne le plancher pelvien, beaucoup de gens pensent que son objectif principal est de soutenir les organes du bassin. Cependant, le plancher pelvien fait bien plus que cela. Le plancher pelvien est un groupe de muscles et de ligaments qui soutiennent la vessie, l’utérus et le rectum. Ces muscles aident également à contrôler la miction et la défécation.

Les muscles du plancher pelvien sont souvent négligés, mais ils jouent un rôle important dans la santé globale d’une personne. Des muscles du plancher pelvien forts peuvent aider à prévenir l’incontinence, le prolapsus et le dysfonctionnement sexuel. Ils peuvent également améliorer la sensation sexuelle et augmenter la satisfaction pendant les rapports sexuels.

Les exercices du plancher pelvien (également appelés exercices de Kegel) sont l’un des meilleurs moyens de renforcer ces muscles.

Quand commencer exercice plancher pelvien ?

Le plancher pelvien soutient la vessie, les intestins et l’utérus. Les muscles du plancher pelvien sont importants pour la continence urinaire et fécale, la fonction sexuelle et l’accouchement.

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles il est important de développer et de maintenir des muscles du plancher pelvien solides. Des muscles du plancher pelvien forts peuvent aider à prévenir l’incontinence, le prolapsus et le dysfonctionnement sexuel. Ils peuvent également faciliter l’accouchement et contribuer à améliorer la sensation et la satisfaction sexuelles.

Il est conseillé de commencer à renforcer son plancher pelvien dès l’âge de 25 ans, car après 35 ans, il devient encore plus important de renforcer ces muscles.

Il est également conseillé de commencer à renforcer votre plancher pelvien dès le plus jeune âge si vous avez des antécédents familiaux de prolapsus ou de problèmes d’incontinence.

Comment muscler le muscle pelvien ?

En ce qui concerne les moyens d’améliorer la santé globale, peu de choses sont aussi importantes que le renforcement du plancher pelvien. Le plancher pelvien est un groupe de muscles et de ligaments qui soutiennent la vessie, l’utérus et le rectum. Ces muscles peuvent s’affaiblir en raison de la grossesse, de l’accouchement, de l’âge ou d’autres facteurs. Cela peut entraîner de l’incontinence, des douleurs pendant les rapports sexuels et d’autres problèmes.

Heureusement, plusieurs choses peuvent être faites pour renforcer la zone pelvienne. L’une des meilleures choses à faire est de faire des exercices simples appelés Kegels. Pour faire un Kegel, contractez simplement les muscles que vous utiliseriez pour arrêter d’uriner en cours de route. Maintenez cette contraction pendant trois secondes avant de relâcher. Vous devriez viser à faire trois séries de 10 exercices de Kegel par jour.

Quels sont les avantages de faire des exercices de Kegel ?

Pour les femmes, les exercices de Kegel peuvent améliorer l’incontinence urinaire, réduire le risque de prolapsus utérin et rendre les relations sexuelles plus agréables. Pour les hommes, les exercices de Kegel peuvent améliorer la continence urinaire et réduire le risque de dysfonction érectile. Les exercices de Kegel peuvent également être utiles pour les personnes souffrant d’incontinence anale ou qui ont subi une intervention chirurgicale au niveau du bassin ou du rectum.

Les exercices de Kegel sont faciles à faire et peuvent être effectués n’importe où sans que personne ne le sache. Vous n’avez besoin d’aucun équipement spécial.

Les exercices de renforcement du plancher pelvien (également appelés Kegels) existent depuis des décennies, mais ce n’est que récemment que nous avons commencé à comprendre à quel point ils sont importants pour les hommes et les femmes. La paroi pelvienne est un groupe de muscles et de tissus qui forment un hamac de l’os pubien au coccyx. Ces muscles soutiennent nos organes internes, y compris la vessie, l’utérus et le rectum.

kegels plancher pelvien

Exemples d’exercices Kegels

Un exercice kagels simple que tout le monde peut pratiquer est de s’asseoir sur les toilettes et d’essayer d’arrêter votre jet d’urine. Cela provoque une contraction des muscles du plancher pelvien. Un autre exercice simple consiste à resserrer les muscles que vous utiliseriez normalement pour arrêter d’uriner. Les muscles de la paroi pelvienne sont parfois appelés PC (pubococcygiens) en abrégé.

Pour tirer le meilleur parti des exercices de Kegel, il est important de trouver les bons muscles. La prochaine fois que vous urinerez, essayez d’arrêter votre jet d’urine à mi-chemin. Si vous pouvez le faire, vous utilisez les bons muscles. Une fois que vous avez trouvé les bons muscles, vous pouvez faire des Kegels n’importe où et n’importe quand, même assis à votre bureau ou au volant de votre voiture.

Une autre façon consiste à vous allonger sur le dos avec les genoux pliés et à contracter les muscles du plancher pelvien, en maintenant la contraction pendant trois à cinq secondes, puis en vous relaxant pendant trois à cinq secondes. Vous pouvez également faire des Kegels debout ou en marchant.

Il est également important d’éviter les activités qui sollicitent inutilement les muscles du pelvien, comme soulever des objets lourds ou tousser sans utiliser une technique appropriée.

Quels matériels Kegels pour nous aider à renforcer nos muscles pelviens ?

Il existedes poids de Kegel. Ce sont de petits poids en forme d’œuf que vous insérez dans le vagin, puis serrez les muscles qui les entourent afin de les maintenir en place. Une autre façon de faire Kegels est d’utiliser une bande de résistance. Il s’agit d’une longue et fine bande de caoutchouc ou de latex que vous enroulez autour de la base du pénis ou du gode, puis que vous tirez pour créer une résistance. La dernière façon de faire des Kegels est d’utiliser des boules de Kegel, qui sont des boules lisses et rondes qui sont insérées dans le vagin et maintenues en place par les muscles du plancher pelvien.

Les poids de Kegel sont un excellent moyen d’augmenter l’intensité de vos Kegels et de vous aider à voir les résultats plus rapidement.

Cryothérapie : Comment soigner une tendinite ?

Si vous êtes aux prises avec une tendinite, la cryothérapie peut être une option de traitement à considérer. La cryothérapie consiste à exposer la zone touchée à des températures extrêmement froides, ce qui peut...

Le Bakuchiol, qu’est ce que c’est ?

Le bakuchiol est un composé présent dans les feuilles et les graines de la plante Psoralea corylifolia. Il est utilisé depuis des siècles dans la médecine traditionnelle chinoise et ayurvédique. Ces dernières années, il...

Chrononutrition : le régime qui s’adapte à votre horloge biologique

La chrononutrition est une nouvelle tendance diététique qui serait plus efficace car elle se concentre sur le moment où vous mangez, pas seulement sur ce que vous mangez. La théorie sous-jacente est que notre...

Quels sont les bienfaits de l’ail des ours ?

L'ail des ours est une plante herbacée vivace appartenant à la famille des Liliaceae. Il est cultivé pour sa tige et ses feuilles comestibles, qui sont utilisées comme condiment ou comme ingrédient dans de...

Rooibos : le thé aux nombreuses vertus venu d’Afrique du Sud

Le thé Rooibos est une tisane à base de feuilles du buisson rouge sud-africain. Il a une couleur brun rougeâtre distinctive et une saveur légèrement sucrée et terreuse. Le thé Rooibos est naturellement sans...

Les filles c’est l’été, pensez au maillot de bain menstruel

Quand c'est l'été et qu'il fait chaud, la dernière chose à laquelle une fille veut penser, ce sont ses règles. Mais quand tu as tes règles, tu dois y penser, surtout quand il s'agit...

Comment calculer sa grossesse et définir la date de l’accouchement ?

Si vous êtes enceinte, vous vous demandez peut-être comment calculer votre grossesse et fixer la date d'accouchement. Voici un guide simple pour vous aider à démarrer. Pourquoi il est important de calculer sa grossesse ? Afin...

Petit orteil cassé ? combien de temps dure la guérison ?

Un petit orteil cassé est une blessure courante qui guérit généralement en 6 à 8 semaines. Cependant, le temps de guérison peut être plus long si la rupture est sévère. Il y a plusieurs...

Shifting : La nouvelle tendance méditation chez les jeunes

Il y a une nouvelle tendance à la méditation chez les jeunes, et elle gagne rapidement en popularité. Cette nouvelle forme de méditation s'appelle le Shifting. Le shifting est un type de méditation qui...

Yoga et psychothérapie : le combo gagnant pour se sentir mieux

Un nombre croissant de recherches suggère que le yoga pourrait être un complément bénéfique à la psychothérapie traditionnelle. Dans une étude récente, par exemple, les patients qui ont participé à un programme de yoga...